Une dure bataille se profile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une dure bataille se profile

Message  gdumoulin le Lun 25 Jan - 17:09

L’Etat et les éditeurs discutent de l’avenir de la presse et surtout de Presstalis.

Mais ils sont déjà d’accord sur une chose, il va falloir un nouveau plan social et s’occuper sérieusement des conventions collectives pour pouvoir rentabiliser l’entreprise.

Les éditeurs après avoir saigné l’entreprise en tournant le système de distribution à leur avantage(ex:point rétrocédé) songent à sauver le navire mais pas ses occupants. Ils ont besoin du système de distribution qui leur permet de faire des économies mais ne veulent pas de salariés à statuts.

Précariser le système de distribution semble être leur seul cheval de bataille. Les éditeurs comme Lagardère pourraient même quitter le navire et laisser leur place à quelqu’un qui s’est déjà illustré dans la casse sociale. Les dockers de la SNCM s’en rappellent encore.

Rien est encore fait mais ils travaillent à notre fin
avatar
gdumoulin
Admin

Nombre de messages : 239
Date d'inscription : 17/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/cgtsadlyon

Revenir en haut Aller en bas

Appel

Message  gdumoulin le Lun 5 Juil - 16:37

La mise en application du plan Mettling a débuté par son financement et va se continuer par une réorganisation de la distribution. Cet inspecteur des finances qui a fait office de scribe pour les grands éditeurs n’a en effet que repris leur volonté patronale. Comment en aurait il pu être différent, Sarkozy passant ses premières vacances présidentielles sur le bateau de Bolloré. Son amitié dans la presse conduisant même au truquage de certaines photos de son ventre dans Paris Match. Il avait commencé par le simulacre des Etats Généraux de la Presse, il se poursuit par un plan de restructuration dans la distribution qui devra être réglé au 1 janvier 2011. Le porte-parole de ces éditeurs en la personne de Mr Mettling a identifié les maux de Presstalis, les principaux sont SPPS et les surcouts sociaux de toute la distribution. Nos patrons voudraient donc surfer sur la vague européenne qui consiste à faire payer aux salariés, leur crise.

Nous dans les SAD avons déjà payé un lourd tribut sur les salaires en 2006. Ce qui n’est toujours pas digéré par les salariés quatre ans après. A la SAD de Lyon, les salariés seront plus que vigilants à toute attaque orchestrée par la direction de Presstalis contre les ouvriers de la SPPS. Nous sommes bien conscients que des choses doivent être faites mais nous ne tolérons pas de la casse sociale. Nous défendrons avec ardeur notre statut s’il venait à être attaqué. Nous ne lâcherons rien.

J’invite toutes les sections des différentes SAD à réaffirmer par communiqué à leur direction locale, leur soutien à la SPPS, à la défense de notre statut et la réintégration des plateformes dans le périmètre des SAD seule garante de l’avenir de notre entreprise.

Les petits de chacun font la réussite de tous.
avatar
gdumoulin
Admin

Nombre de messages : 239
Date d'inscription : 17/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/cgtsadlyon

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum