Sécurité sociale: où veut on nous emmener?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sécurité sociale: où veut on nous emmener?

Message  gdumoulin le Dim 13 Déc - 14:38

Aujourd’hui il est impossible de ne pas savoir que la sécurité sociale est en déficit. Le fameux « trou de la sécu » est sans arrêt rabâché dans les médias par eux-mêmes ou par les politiques en place.
Ce déficit devrait atteindre 24 milliards d’euros fin 2009 et on prévoit déjà 30 milliards en 2010.
Sachant que la dette cumulée de la sécu a atteint 134 Mds d’euros cette année.
La cour des comptes a rendu un rapport sur la branche maladie de la sécurité sociale (cf le site de la cour des comptes) qui fait apparaître que depuis quelques années de plus en plus de frais reste à la charge de l’assuré. En 2006 l’assurance maladie obligatoire couvrait 77% des dépenses de santé, les complémentaires 13% tandis que près de 9% était payé par le malade lui-même alors qu’il finance déjà les deux premiers.
Depuis 2006 le gouvernement a continué dans cette voie avec les franchises (50cents par boite de médicaments, 2euros par transport, 1euro par consultation, etc.…), le forfait hospitalier toujours plus grand qui a augmenté de +490% depuis sa création en 1983. Malgré cela les comptes de la branche maladie s’enfoncent toujours dans le rouge. On voit bien que le problème ne sera pas réglé comme cela.
Alors pourquoi le gouvernement multiplie les mesures qui ne servent à rien ? Où veulent-ils nous emmener ?
Et bien le CNPF qui s’appelle aujourd’hui MEDEF (syndicat patronal) pond un rapport en 1993 qui soumet l’idée d’une sécurité sociale qui ne prend en compte que la notion de maladie, finit les accidents domestiques pris en charge par la collectivité. Fractures, coupures, foulures, etc.…. seraient à régler par le patient, qui devrait donc prendre une assurance privée. Les patrons voudraient « marchandiser » la santé. Car le but ultime d’une assurance privée n’est pas d’assurer mais bien de rémunérer ses actionnaires (dont beaucoup sont adhérents du MEDEF)
Le gouvernement veut donc nous faire croire que l’on a tout tenté pour sauver le système mais que rien y fait et qu’il faut donc changer de système.

Mais ils ne disent pas tout, ils n’ont pas tout essayé. Des solutions de financement complémentaires existent. En appliquant simplement le taux des cotisations sociales des salaires sur les revenus des produits financiers des entreprises cela rapporterait chaque année 70 Mds à la sécu. Pour 2010 il y aurait donc un excédant de 40 Mds qui pourrait servir à mieux rembourser les lunettes, les frais dentaires et auditifs ainsi que pérenniser le système de répartition pour les retraites.

Le chemin que l’on nous fait prendre est donc bien une volonté politique.

(lien pour rapport de la cour des comptes sur le financement des dépenses de santé)
avatar
gdumoulin
Admin

Nombre de messages : 239
Date d'inscription : 17/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/cgtsadlyon

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum