Derniers sujets
» la croix
Jeu 4 Jan - 13:48 par Admin

» liberation
Mar 2 Jan - 19:22 par Admin

» ouest-france
Mar 2 Jan - 19:20 par Admin

» année de lutte 2018
Mar 2 Jan - 19:17 par Admin

» Nouveau modèle industriel du Niv 2 et conséquences sociales
Lun 29 Fév - 12:51 par gdumoulin

» Que dit le code du travail sur les heures de nuit?
Lun 29 Fév - 11:46 par gdumoulin

» Canicule et travail. Quels sont nos droits?
Lun 6 Juil - 12:29 par gdumoulin

» nouvelle direction, que de changements....sous convention 66
Ven 17 Oct - 18:05 par gdumoulin

» bonsoir à tous
Lun 13 Oct - 22:33 par dgilette

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland



Arrêt de travail chez Presstalis:

Aller en bas

Arrêt de travail chez Presstalis:

Message  Admin le Ven 28 Sep - 18:58

Arrêt de travail chez Presstalis: les salariés "quittent le siège"

(AFP) – il y a 1 heure
PARIS — Les salariés des messageries Presstalis, suite à un mot d'ordre syndical d'arrêt de travail, ont quitté vendredi le siège de la société, à la veille d'un week-end décisif pour l'avenir de cette entreprise, maillon essentiel de la distribution des journaux en France.
Réunis en assemblée générale, les salariés "ont débattu de la situation générale de l'entreprise et des projets de restructuration" et ont décidé "à la majorité d'observer un arrêt de travail et de quitter le siège social", selon une motion des syndicats FO, CGC et CGT.
"Par cette action +siège social déserté+, ils marquent leur désapprobation sur un projet qu'ils jugent destructeur pour leur entreprise et leurs emplois", selon les syndicats.
Un accord est attendu d'ici lundi entre les éditeurs-actionnaires de Presstalis et les pouvoirs publics pour sauver l'entreprise de la faillite et assurer la restructuration de la distribution de la presse en France.
Un plan de sauvetage de Presstalis doit ausi être validé prévoyant notamment la suppression de quelque 1.250 postes sur 2.500 salariés dans l'entreprise. Parallèlement, un plan de réduction du nombre de dépositaires (grossistes en journaux) doit permettre de sauver le système de distribution lourdement endetté et fortement déficitaire.
Editeurs, actionnaires et pouvoirs publics sont sur le point de finaliser le financement de cette restructuration qui éviterait aussi une mise de Presstalis en redressement judicaire. Entretemps, les salariés de Presstalis ont multiplié les opérations, avec notamment en une semaine le blocage successif de la sortie de trois quotidiens, Le Figaro, Les Echos et le Monde.
Dans leur motion publiée vendredi, les syndicats de Presstalis soulignent que "les salariés du siège social considèrent que les conditions ne sont pas réunies pour que s'ouvrent de véritables négociations" et exigent "le retrait du projet actuel pour un projet intégrant toutes les activités et missions qui ont fait des NMPP, devenus Presstalis, une entreprise reconnue pour ses savoir-faire".
Ils souhaitent en outre "l'abandon de toutes mesures sociales basées sur des licenciements et des départs contraints".

Admin
Admin

Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 28/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://cgt-sad.info/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum