Derniers sujets
» la croix
Jeu 4 Jan - 13:48 par Admin

» liberation
Mar 2 Jan - 19:22 par Admin

» ouest-france
Mar 2 Jan - 19:20 par Admin

» année de lutte 2018
Mar 2 Jan - 19:17 par Admin

» Nouveau modèle industriel du Niv 2 et conséquences sociales
Lun 29 Fév - 12:51 par gdumoulin

» Que dit le code du travail sur les heures de nuit?
Lun 29 Fév - 11:46 par gdumoulin

» Canicule et travail. Quels sont nos droits?
Lun 6 Juil - 12:29 par gdumoulin

» nouvelle direction, que de changements....sous convention 66
Ven 17 Oct - 18:05 par gdumoulin

» bonsoir à tous
Lun 13 Oct - 22:33 par dgilette

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland



Le Syndicat du livre boude le dîner de la presse

Aller en bas

Le Syndicat du livre boude le dîner de la presse

Message  Admin le Jeu 13 Sep - 18:03

Le Syndicat du livre boude le dîner de la presse de "L'Humanité"

Le Monde.fr | 11.09.2012 à 18h10 • Mis à jour le 12.09.2012 à 13h10
Abonnez-vous
à partir de 1 € Réagir Classer Imprimer EnvoyerPartager facebook twitter google + linkedin



Le dîner de la presse de L'Humanité, créé il y a une trentaine d'années, est devenu au fil des années une véritable institution. Pendant la fête de L'Humanité, il réunit sous un même chapiteau patrons de presse et syndicalistes. Le ministre de la culture et de la communication est présent et fait un discours, de même que le directeur du quotidien L'Humanité et le président du Syndicat de la presse quotidienne nationale (SPQN), qui représente les patrons de presse.
Pendant les discours, on mange et on parle beaucoup. Car le dîner de la presse, qui n'est pas ouvert aux journalistes, est le lieu de nombreux échanges informels entre les patrons de journaux et les syndicalistes.

UNE PRÉSENCE MALVENUE

Le dîner a cette année lieu le jeudi 13 septembre. Cette année cependant, le Syndicat du livre CGT a décidé de ne pas y participer. Marc Peyrade, secrétaire général de la Filpac-CGT (Fédération des travailleurs des industries du livre, du papier et de la communication) a fait savoir qu'il avait une obligation ce soir-là. Gérard Letréguilly, qui représente les rotativistes, ne viendra pas non plus, pas plus qu'Olivier Blondin, représentant Infocom-CGT, ni même le SGLCE (Syndicat du livre et de la communication écrite), la "branche dure" de la Filpac, en la personne de Marc Norguez.

Les représentants du Livre veulent protester contre les divers plans sociaux et licenciements qui ont marqué la presse cette année, à Paris Normandie, Midi Libre, France Soir, etc. Ils estiment que leur présence dans ce contexte serait malvenue.

Xavier Ternisien

Admin
Admin

Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 28/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://cgt-sad.info/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum